Sécurité

Les communications électroniques jouent un rôle de plus en plus prépondérant et omniprésent dans notre société moderne, directement via l’utilisation des services qu’elles proposent (téléphonie, Internet, etc.) et indirectement via ses interdépendances avec les autres secteurs (énergie, transport ou finances par exemple). 

À ce titre, l’IBPT joue un rôle essentiel en matière de sécurité de par son large spectre d'activités et sa proximité avec le secteur. En vertu de la loi du 13 juin 2005 relative aux communications électroniques, l’IBPT dispose de compétences en matière de sécurité des réseaux et services publics de communications électroniques. Celles-ci ont récemment été renforcées par la loi du 10 juillet 2012 portant des dispositions diverses en matière de communications électroniques.

Concrètement, qu'est-ce que cela signifie ? À travers son service «Sécurité des réseaux», l’IBPT veille à ce que les  opérateurs prennent les mesures de sécurité qui permettent de garantir l’intégrité et la disponibilité de leurs réseaux et de leurs services. 

Les missions du service «Sécurité des réseaux » ne s’arrêtent pas là. En effet, la complexité technologique sans cesse grandissante a pour conséquence de mêler toujours plus l’IT et les télécommunications. La valeur ajoutée de l’IBPT réside dans son expertise unique en matière de télécommunications au sein des instances fédérales, ainsi que dans son lien privilégié avec les opérateurs télécoms. C’est à cet égard que le service «Sécurité des réseaux» intervient également dans des dossiers clés tels queles services d’urgences, l’interception légale ou la conservation des données.

Le travail du service «Sécurité des réseaux» répond à deux missions d’envergure : 1) superviser la sécurité des réseaux et services de communications électroniques et 2) apporter son expertise technique et faciliter le dialogue entre les autorités publiques - telles que les services d’urgence, la police, les autorités judiciaires, les services de renseignement et de sécurité et la Direction Générale Centre de Crise du SPF Intérieur - d’une part, et le secteur télécom d’autre part.