Date de publication
23-02-2017

L’IRM et l’IBPT joignent leurs forces

L’IRM et l’IBPT joignent leurs forces

L’Institut Royal Météorologique de Belgique (IRM) et l’IBPT joignent leurs forces pour la détection des brouillages radar.

Les images radar peuvent être brouillées par des émetteurs utilisant la même bande de fréquences que le radar (autour de 5 GHz). Souvent, ce sont de puissants émetteurs Wi-Fi qui permettent d’établir une connexion sans fil entre deux points, par exemple dans un camping, ou dans une entreprise souhaitant relier plusieurs de ses bâtiments via l’Internet sans fil.

Un émetteur Wi-Fi doit scanner en continu la bande de fréquences pour vérifier s’il n’y a pas un radar météo utilisant la même fréquence. Si c’est le cas, l’émetteur Wi-Fi doit adapter sa fréquence au moyen d’une sélection de fréquences dynamique (DFS = Dynamic Frequency Selection). Malheureusement, certains appareils ne le font pas, ce qui entraîne un brouillage pour les radars météo.

Le service Contrôle de l’IBPT a décidé, en concertation avec l’équipe radar de l’IRM, d’instaurer un meilleur échange d’informations et d’établir un plan d’action afin de détecter à l’avenir les émetteurs perturbateurs indésirables.